Capitale :

Pretoria (administrative), Cape Town (législative), Bloemfontein (judiciaire).

Langues :

Selon la Constitution il y a 11 langues officielles en Afrique du Sud : anglais (langue maternelle de 8,2 % des Sud-Africains), zoulou (23,8 %), xhosa (17,6 %), afrikaans (13,3 %), swazi, ndébélé, sotho du nord, sotho du sud, tswana, venda, tsonga-shangaan.

Sommaire

Histoire

Politique

Culture

Codes

Religion

En volontariat

Pour aller plus loin

Histoire

Les Khoisans sont les premiers habitants connus en Afrique du Sud, dès 40 000 av. JC. D’autres peuples émigrent ensuite du delta du Niger et s’installent dans la région. Au XVe siècle le portugais Bartolomeu Dias puis Vasco de Gama atteignent le Cap de Bonne Espérance. Commence alors la longue histoire de colonisation et d’esclavage du pays.

fiche_pays_afrique_du_sud_histoire_bridgeoAu XVIIe siècle, la compagnie hollandaise des Indes orientales installe une station de ravitaillement au Cap. Des fermiers franco-néerlandais, appelés Boers ou Afrikaners commencent à s’installer dans la région. Cependant, cela entraîne des tensions et neuf guerres opposent les tribus à l’administration coloniale. Au XIXe siècle, les Britanniques remplacent les Néerlandais à la tête de la colonie. L’abolition de l’esclavage en 1833 donne lieu au « Grand Trek » : l’émigration de milliers d’Afrikaners vers le milieu des terres. Ensuite commence la Guerre des Boers contre les Britanniques. Cet événement terrible (presque 30 000 Boers civils meurent) cristallise le sentiment national afrikaner.

fiche_pays_afrique_du_sud_histoire_bridgeo_2Au début du XXe siècle, les Boers se mobilisent autour du Parti nationaliste qui remporte les élections générales de 1924. L’afrikaner devient la deuxième langue officielle, l’Église calviniste diffuse l’idée d’une prédestination des Afrikaners et justifie la ségrégation : l’apartheid légale devient vite une idée.

fiche_pays_afrique_du_sud_histoire_bridgeo_3En 1948, c’est le début officiel de l’Apartheid : l’espace est défini en zones géographiques séparées et ethniquement déterminées. Le pays est marqué par cette ségrégation violente, la minorité blanche opprimant la majorité noire. Les mariages mixtes sont interdits, les indigènes sont relocalisés, les Noirs n’ont pas le droit à la formation professionnelle, etc. La répression face aux mouvements de contestation est extrêmement violente. Les deux événements les plus dramatiques de cette période sont le « massacre de Sharpeville » et les « émeutes de Soweto ».

La figure centrale de l’histoire sud-africaine est Nelson Mandela. Luttant contre l’apartheid, il est mis en prison pour terrorisme par le gouvernement pour finalement être libéré et élu président du pays en 1994 et jusqu’en 1999. Ensuite, le pays souffre de graves difficultés économiques.

Politique

fiche_pays_politique_vietnam_bridgeoJacob Zouma, membre de l’ANC (African National Congress) est président de 2009 à 2018. Issu de l’ethnie zouloue, il est une figure de la lutte anti-apartheid. Cependant, sa popularité baisse à cause de scandales dévoilant qu’il utilise des fonds publics pour rénover sa résidence privée. Le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, lance même un appel à destitution : fiche_pays_afrique_du_sud_politique_bridgeo_2le chef de l’Etat reconnaît sa faute constitutionnelle mais refuse de démissionner. Il accepte finalement de quitter le pouvoir, après des négociations pour que Cyril Ramaphosa lui succède. Ce dernier devient donc président, il est aussi membre de l’ANC.

Culture

La culture en Afrique du Sud est riche et dense en raison des nombreux groupes ethniques qui composent le pays.

fiche_pays_afrique_du_sud_culture_bridgeoLes Zoulous (« peuple du ciel ») représentent l’ethnie la plus importante du pays. La culture Zoulou est l’une des plus connues d’Afrique du Sud. Johnny Clegg, chanteur sud-africain né en Angleterre, est mondialement connu. Il est surnommé le « Zoulou blanc » et ses chansons sont principalement axées sur la lutte contre l’apartheid.

La danse est une forme de célébration pour le culte des Ancêtres. Traditionnellement, elle a aussi pour but de manifester la force des guerriers avant un combat. La plus connue est sûrement la danse Zoulou. Sous l’apartheid, la danse est une forme d’expression clandestine. Elle est aujourd’hui l’une des formes les plus créatives d’Afrique du Sud.

fiche_pays_afrique_du_sud_culture_bridgeo_2La cuisine sud-africaine se caractérise par le regroupement d’un ensemble de traditions culinaires. Par son histoire, cette cuisine est donc un mélange entre gastronomie africaine et gastronomies hollandaise, anglaise, allemande et française. L’ingrédient principal est la viande. Par exemple, le Biltong est un plat typique fait à base de viande de bœuf, mouton, autruche, antilope, etc.

Le braai (barbecue) est l’élément central de la vie sociale en Afrique du Sud : c’est un véritable moment de convivialité où on cuit des quantités de viande impressionnantes. Et cela ne se limite pas à la sphère familiale ! Certains, campings, hôtels ou auberges de jeunesse en proposent aussi pour que la clientèle ne soit pas dépaysée.

fiche_pays_afrique_du_sud_culture_bridgeo_3 De plus, le pays détient beaucoup de vignobles, c’est le 3e producteur du monde. Stellenbosch est la route des vins la plus connue d’Afrique du Sud.

Côté architecture, le style Cape Dutch est unique au monde. Il est l’origine des Hollandais, des Huguenots et des esclaves indonésiens.

fiche_pays_afrique_du_sud_culture_bridgeo_4En littérature, le thème central est la lutte contre l’Apartheid. Nadine Gordimer obtient le prix Nobel de la Littérature en 1991 ; elle est l’archétype de l’auteure sud-africaine engagée. Même aux pires moments de la violence, elle ne s’est jamais exilée, faisant de sa plume son arme de combat.

Enfin, la culture sud-africaine est marquée par la célébration chaque année de plusieurs festivals. Par exemple, en juin a lieu un festival international de documentaires, en juillet un festival de musique, en septembre a lieu la fête du Patrimoine, en décembre la fête de la réconciliation, etc.

Codes

  • Si un jour férié tombe un dimanche, on ne travaille pas le lundi !
  • Dans certaines villes, le nom des rues est inscrit sur le trottoir, d’un côté en anglais et de l’autre en afrikaner… ça peut être galère pour s’orienter ! Il y a 11 langues officielles, cependant la plupart des panneaux sont bilingues (anglais/ afrikaans) voire trilingue (avec en plus le zoulou ou le xhosa).
  • Parfois pour attirer votre attention, les Sud-Africains font une sorte de sifflement ou un claquement fait avec la bouche : ce n’est pas une provocation mais au contraire considéré comme plus poli que de dire « excusez-moi » !
  • Laisser des restes dans son assiette, que ce soit chez un hôte ou au restaurant, est mal vu. Si tu manges chez des Zoulous : poser sa cuillère le dos sur la table signifie que tu redemandes à manger, l’inverse que tu as assez mangé.
  • Il est de coutume de laisser des pourboires au restaurant (entre 10 et 20%), ou à un guide lors d’un safari (environ 20$).
  • Il ne faut pas prendre des photos d’un lieu d’autorité (postes de police, palais présidentiel, bases militaires). D’ailleurs, ne pas polluer les endroits environnants sous peine d’amende.

Religion

Selon France Diplomatie, voici la répartition des religions ou convictions dans le pays : Chrétiens (toutes églises confondues) 80% ; athées, agnostiques, sans affiliation 14 % ; musulmans 1,7 % ; hindouistes 1,1% ; autres 2,2 %. Les Sud-Africains sont assez pratiquants et la religion joue un rôle important dans les affaires publiques.

En volontariat

fiche_pays_afrique_du_sud_en_volontariat_bridgeo

Il n’y a pas de décalage horaire quand c’est l’heure d’été en France, et seulement 1h sinon.

L’eau est précieuse dans la région du Cap, essaye donc de te limiter !

Sans devenir complètement parano, garde quand même à l’esprit que le taux de criminalité est assez élevé en Afrique du Sud : ne pas présenter de signes extérieurs de richesse, ne pas tirer de l’argent directement en sortant de l’aéroport, connaître son itinéraire de l’aéroport à l’ONG en avance, etc.

Et sinon… profite de ton voyage et fais un safari !

Pour aller plus loin

Paris | Ambassade d’Afrique du sud

59, Quai d’Orsay
75343 Paris
Tel : +33 1 53 59 23 23
Courriel : info@afriquesud.net

Site Web : http://www.afriquesud.net/

Ambassade de France en Afrique du sud

250, Melk street – New Muckleneuk
0181 Pretoria
Tel : +27 12 425 1600
Fax : +27 12 425 1609
Courriel : france@ambafrance-rsa.org
Site Web : https://za.ambafrance.org/-Francais-

Cette fiche pays a été rédigée en mai-juin 2018, certaines informations peuvent avoir été modifiées d’ici là…
N’hésitez pas à élargir vos recherches !

En savoir plus sur Diplomatie.gouv.fr/conseils-aux-voyageurs
Infos Twitter du compte officiel de l’Ambassade de France en Afrique du sud
Voir toutes les fiches pays