Dossier :
Qu’est-ce que le volontourisme ?

Le tourisme de la misère, voilà une conception bizarre du voyage. Bridgeo fait le point sur ce dossier épineux qu’on appelle le volontourisme
L’orphelin est devenu une attraction touristique… Pour deux semaines et un peu plus de 1500€ (billet d’avion non compris), vous avez la possibilité d’apprendre aux enfants pauvres deux ou trois mots d’anglais et quelques chansonnettes bien de chez nous. N’hésitez surtout pas à les faire jouer sur votre iPhone 7 à 764€ TTC, à prendre quelques selfies et les poster sur Facebook. Si toutefois votre motivation à jouer au professeur est en phase descendante, vous pouvez aller visiter les temples locaux, prendre des cours de yoga ou de cuisine… Pour ce qui est des leçons d’anglais, ne vous inquiétez pas, un autre volontouriste arrive dans deux jours pour faire exactement la même chose que vous… L’on aurait aimé que ceci soit de la fiction – une sorte de roman d’anticipation où une partie de la planète aurait été transformée en un Disneyland de la pauvreté pour touristes occidentaux… Mais non ceci est bien la réalité ! Une réalité qui a désormais un nom… le volontourisme. Qu’est-ce que c’est ? Que lui reproche-t-on ? Quelles en sont les conséquences ? Comment l’éviter ? Autant de questions que l’on tentera ici d’aborder.